Audi RS5 : un coupé sulfureux de 450 chevaux à découvrir

Audi RS5 : notre essai de ce sulfureux coupé de 450 chevaux

Audi RS5

Cédant aux chants des sirènes du downsizing, la nouvelle Audi RS5 aurait pu perdre en caractère ce qu’elle a perdu en cylindres. Heureusement, il n’en est rien. La preuve dans notre essai.

Un V6 puissant et dynamique

Que les plus inquiets se rassurent, la perte de deux cylindres n’a vraiment pas causé de tort à la RS5. Au contraire, le coupé sportif conserve la même puissance, 450 chevaux, mais explose sa courbe de couple en passant de 430 Nm à 4.000 tr/min à 600 Nm dès 1.900 tr/min. Toujours plus de vigueur, toujours plus tôt ! Pour faire passer cette débauche de puissance, les ingénieurs d’Audi Sport ont mis la boîte double-embrayage à 7 rapports au garage, la remplaçant par une boîte automatique à 8 vitesses à convertisseur de couple. Capable d’encaisser ce couple camionnesque, cette transmission offre deux visages : en conduite coulée, elle se montre douce et parfaitement gérée, devenant une bête de réactivité lorsque le mode Dynamic est enclenché. Et les performances s’en ressentent avec notamment un 0 à 100 km/h expédié en 3,9 s (4,5 s auparavant) pour une vitesse maximale allant jusqu’à 250 km/h, et même 280 km/h moyennant une rallonge de 1.500 € afin de faire sauter la bride électronique. L’autre avantage – et raison principale d’un downsizing -, c’est bien évidemment le gain en consommation et émissions de CO2. La RS5 ne boit “plus” que 8,7 l aux 100 km (10,5 l précédemment) en cycle mixte alors que les émissions de dioxyde de carbone passent sous la barre des 200 g/km (197).

Une personnalité contrastée

C’est vrai, la RS5 est chère. Mais elle vaut – presque – son prix ! Ce qui était déjà le cas sur la précédente génération est plus que jamais d’actualité : la RS5 est une voiture à double personnalité. Une auto Docteur Jekyll et Mister Hyde capable d’assouplir son amortissement (jusqu’à provoquer un gros effet de pompage), mettre en sourdine les clapets de son échappement et adoucir ses passages de rapport. Et puis, une simple pression sur le mode Dynamic et voici que la voiture tombe sur ses amortisseurs, raffermit sa caisse, durcit sa direction électro-hydraulique tout en laissant échappant des petites explosions à chaque lever de pied. Génialement schyzophrène ! Car c’est quand elle est sollicitée que la RS5 prouve que le downsizing n’a pas tué son âme de sportive. Déjà par son caractère moteur, ne rechignant pas à prendre des tours et offrant un joli coup de pied aux fesses à bas régime, suivi d’une poussée constante jusqu’à la zone rouge. Seul regret, la sonorité un peu effacée malgré l’échappement sport (1.500 €). Mais c’est surtout son comportement routier démoniaque qui la rend si plaisante à conduire. Plus légère qu’auparavant (- 60 kg), notamment sur le train avant, elle souffre moins de sous-virage et se révèle d’une efficacité à toutes épreuves.

La combinaison esthétique et performance

Chez Audi Sport, les ingénieurs ont décidé de mêler esthétique et performances. Si les nouveaux appendices stylistiques près des feux n’ont aucun intérêt aérodynamique, le pack extérieur en carbone (-3 kg pour 4.250 euros), les freins carbo-céramique (7.300 euros) ou encore les jantes en aluminium creusées ont eux un but commun : faire gagner des kilos ! Du carbone qu’on trouve également dans l’habitacle avec d’autres matériaux de qualité comme du cuir avec surpiqûres ou de l’Alcantara. Bien évidemment la présentation est irréprochable, la finition très soignée même si certains plastiques font tout de même tâche pour un véhicule de ce tarif. D’autant plus que par rapport à la concurrence, les Mercedes C63 AMG (88.800 €) et BMW M4 (85.800 €), la RS5 est plus chère et demande presque 20.000 euros supplémentaires d’options afin d’avoir un modèle complet. Ce qui la place en termes de prix, directement face à une Porsche 911 Carrera S (114.575 €). De quoi lui faire perdre une bonne partie de son charme !

Avec son design ravageur, une puissance impressionnante et des performances de haute volée, l’Audi RS5 est un coupé qui ne passe pas inaperçu. Même si elle est exigeante en termes de budget, elle offre une expérience de conduite exceptionnelle qui saura satisfaire les amateurs de sportivité.