Fin de l’aide à l’achat de voitures électriques en Suède : un revirement surprenant

Fin de l’aide à l’achat de voitures électriques en Suède : un revirement surprenant

La décision du gouvernement suédois de mettre fin aux incitations publiques à l’achat de voitures électriques ou hybrides est quelque peu surprenante. Le nouveau gouvernement, qui a pris ses fonctions à la mi-octobre et qui est également soutenu par l’extrême droite, a décidé que le “bonus écologique” ne serait plus disponible à partir de demain.

Les raisons de cette décision

La raison officielle de cette mesure est que les voitures électriques coûtent désormais le même prix que les voitures à essence. Ainsi, en raison de la parité des prix atteinte, une subvention publique n’est plus justifiée. Cependant, il est également vrai que les incitations à l’achat de voitures peu polluantes sont un moyen d’accélérer la transition écologique, indépendamment de la comparaison avec les voitures thermiques.

Arrêt immédiat de la prime

Le bonus écologique sur les voitures a été introduit en Suède le 1er juillet 2018 et a immédiatement prouvé son efficacité, entraînant une augmentation progressive des ventes de voitures électriques ou hybrides dans le pays scandinave. Jusqu’à présent, la mesure concernait les voitures dont les émissions étaient inférieures à 60 g/km de CO2. Sur les véhicules purement électriques, la subvention s’élevait à 50 000 couronnes (environ 4 600 euros), sur les véhicules hybrides rechargeables à 10 000 couronnes (920 euros).

En Suède, le bonus écologique signifiait qu’un client achetait une voiture électrique ou hybride au prix fort et qu’il recevait ensuite la contribution après environ six mois. C’était le cas jusqu’au 8 novembre. À partir du 9 novembre, l’incitation de l’État ne sera plus disponible. Certains automobilistes ont exprimé leur inquiétude de ne pas recevoir le montant dû, mais le gouvernement a clairement indiqué que toutes les primes demandées seront dûment versées.

La lutte contre les émissions reste une priorité

Pour prouver le bien-fondé de la mesure, il convient de rappeler qu’en 2022, le fonds destiné au bonus écologique pour l’achat d’une voiture écologique était déjà épuisé en août et nécessitait une nouvelle injection de fonds de 1,9 milliard de couronnes. Entre-temps, le gouvernement a également annoncé que, à partir du 1er février 2023, il réintroduira le bonus écologique pour l’achat de voitures, mais seulement pour les modèles qui émettent moins de 30 g/km de CO2. Par ailleurs, rien ne changera en ce qui concerne le malus qui frappe les voitures à fortes émissions de CO2.

La Suède, où une industrie florissante de la batterie est en train de naître avec Northvolt, est l’un des pays européens où il se vend plus de voitures électriques que dans tout le Vieux Continent. Il sera intéressant de voir l’impact de cette mesure sur les immatriculations dans les mois à venir.

Image