La retraite à taux plein : toutes les clés pour y arriver

La retraite à taux plein : toutes les clés pour y arriver

Vous avez travaillé dur toute votre vie et vous attendez impatiemment le jour de votre retraite. Mais savez-vous comment obtenir une retraite à taux plein ? Ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous aider à comprendre toutes les subtilités du système de retraite français.

Les trimestres manquants : comment les calculer ?

Il existe deux façons de connaître le nombre de trimestres manquants pour déterminer le coefficient de minoration. Vous pouvez soit calculer la différence entre le nombre de trimestres validés et le nombre de trimestres requis, soit calculer le nombre de trimestres qui vous séparent de l’âge du taux plein automatique (fixé à 67 ans).

Le nombre de trimestres à prendre en compte pour le calcul de votre décote retraite sera le résultat le plus favorable pour vous, c’est-à-dire le plus petit nombre de trimestres à acquérir. En d’autres termes, le nombre de trimestres obtenus au cours de votre carrière sera arrondi au chiffre supérieur.

Les solutions en cas de décote

Si vous avez déterminé la date à laquelle vous souhaitez liquider vos droits à la retraite, mais qu’il vous manque des trimestres pour bénéficier d’une pension optimale, ne vous inquiétez pas, plusieurs options s’offrent à vous pour optimiser votre pension de retraite :

  • Valider des trimestres manquants grâce à la retraite progressive ou au rachat de trimestres ;
  • Compenser le manque à gagner avec la solution du cumul emploi-retraite.

Valider des trimestres manquants avec la retraite progressive

La retraite progressive est un dispositif qui vous permet d’aménager votre fin de carrière. À partir de votre 60e anniversaire, vous pouvez commencer à toucher votre pension de retraite tout en travaillant moins.

Pour bénéficier de la retraite progressive, vous devez remplir deux conditions préalables :

  • Réunir au moins 150 trimestres (tous régimes obligatoires de retraite confondus) ;
  • Exercer une ou plusieurs activités à temps partiel comprises entre 40 % et 80 % de la durée légale de travail à temps complet (fixée à 35 heures).

Ce dispositif présente deux avantages principaux :

  • Vous touchez une pension de retraite qui compense la baisse de votre salaire due au passage à temps partiel ;
  • Vous continuez à cotiser jusqu’à atteindre l’âge légal de départ à la retraite et le nombre de trimestres requis pour votre génération, ou jusqu’à remplir les conditions d’une retraite à taux plein.

Lorsque vous partirez définitivement à la retraite, votre pension sera recalculée sur la base d’un nouveau taux, prenant en compte les nouveaux trimestres acquis.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, il ne vous reste plus qu’à planifier votre retraite en toute sérénité. N’oubliez pas, la retraite à taux plein est à portée de main si vous prenez les bonnes décisions.