Peugeot Hybrid 48V : une dénomination trompeuse ?

Peugeot Hybrid 48V : le Lion se serait-il trompé de nom ?

Le choix du nom d’une voiture peut avoir un impact sur son succès ou son désamour, tout comme celui des motorisations. Même s’il s’agit souvent d’un jargon peu utilisé par les automobilistes, les mots revêtent aujourd’hui une grande importance à l’ère de l’électrification. C’est pourquoi Peugeot a récemment dévoilé son tout nouveau moteur hybride sous la dénomination “Hybrid 48V”. Cette appellation, bien que descriptive en indiquant la tension de la batterie alimentant le petit moteur électrique indépendant, suscite également des doutes car elle est identique aux noms commerciaux de certains micro-hybrides chez Renault ou Volkswagen.

Pas de surprise avec l’Hybrid 136 ch

Grâce à son moteur électrique de 28 ch intégré dans la nouvelle boîte double embrayage Punch Powertrain, les modèles équipés de cette technologie, à commencer par les SUV 3008 et 5008, peuvent réellement rouler en mode électrique sur quelques centaines de mètres. Ainsi, ils se positionnent comme de véritables hybrides non-rechargeables, contrairement aux modèles micro-hybrides (12V ou 48V) où l’énergie électrique ne vient en aide au moteur thermique qu’en phase d’accélération.

Cependant, cette nouvelle motorisation ne réserve pas de surprises particulières malgré le fait qu’elle permette à Peugeot de revenir sur le marché des hybrides non-rechargeables après les tentatives infructueuses avec les modèles 3008 Hybrid4 en 2011 et 508 RXH en 2013. Tout d’abord, la puissance du moteur électrique se limite à 28 ch en pic, soit environ la moitié de ce que propose Renault sur ses Clio ou Captur. Autant dire que pour déplacer des SUV de la taille des 3008 et 5008, cela ne suffit pas. De plus, la capacité de la batterie alimentant ce moteur électrique est de seulement 0,4 kWh, soit deux fois moins que chez Renault.

Seulement 6 rapports pour la boîte automatique au lieu de 8

Enfin, la nouvelle boîte double embrayage ne promet pas une grande rapidité lors des changements de rapport. Contrairement à Volkswagen qui utilise deux demi-boîtes (une pour les rapports pairs et l’autre pour les rapports impairs) permettant des changements de rapport rapides et sans rupture de couple, la transmission Punch Powertrain est en réalité une boîte automatique classique mais avec deux rapports de pont. À l’origine, elle était censée comporter 4 vitesses et 2 rapports de pont, mais l’appellation eDCS6 ne laisse aucun doute : il s’agit d’une boîte à 6 rapports. Il est donc évident qu’elle n’utilise que trois vitesses et deux rapports de pont, probablement pour des raisons d’économie. Peugeot n’ayant pas répondu à nos sollicitations, nous ne pouvons que le supposer. Reste à voir quel sera le confort général offert par cette nouvelle chaîne de traction qui devra, à terme, remplacer tous les moteurs PureTech 130 à boîte automatique.

La nouvelle chaine de traction du Peugeot 3008 Hybrid 48V
La nouvelle chaine de traction du Peugeot 3008 Hybrid 48V.

Ainsi, malgré son nom trompeur, le Peugeot Hybrid 48V représente une avancée dans le domaine de l’hybride non-rechargeable. Cependant, il convient de noter qu’il ne faut pas s’attendre à des performances exceptionnelles, tant au niveau de la puissance électrique que de la capacité de la batterie. De plus, la boîte automatique à 6 rapports peut paraître limitée par rapport à ses concurrentes. Il reste donc encore des améliorations à apporter pour permettre à Peugeot de se démarquer dans le domaine de l’hybride.