Reprogrammation à l’éthanol : Les implications sur l’assurance

Reprogrammation à l’éthanol : Les implications sur l’assurance

L’utilisation de l’éthanol comme carburant alternatif est de plus en plus populaire. Pourtant, il est important de comprendre que la conversion d’un véhicule à l’éthanol a des répercussions sur l’assurance automobile. Dans cet article, nous explorerons les conséquences potentielles d’une telle conversion sur votre couverture d’assurance.

Qu’est-ce que la reprogrammation à l’éthanol ?

La reprogrammation du moteur d’un véhicule pour fonctionner à l’éthanol implique la modification des paramètres d’origine du calculateur du véhicule. Il existe deux méthodes de conversion :

  • La reprogrammation à partir d’une cartographie standardisée, qui ne modifie pas considérablement la puissance du moteur et coûte généralement entre 550 et 650 €.
  • La reprogrammation avec une cartographie spécifique au véhicule, qui peut augmenter considérablement les performances du véhicule, mais à un coût plus élevé pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros.

Bien qu’il n’existe aucune loi formelle interdisant la reprogrammation d’un moteur à l’éthanol, il est important de noter que l’augmentation des performances du moteur peut poser des problèmes lors de la modification de la carte grise du véhicule. Une réception à titre isolée (RTI) est nécessaire pour prouver que la voiture est conforme aux réglementations de sécurité et d’émissions polluantes des véhicules.

Comment fonctionne un boîtier de conversion à l’éthanol ?

Une autre option pour rouler à l’éthanol est l’installation d’un boîtier de conversion, également appelé boîtier FlexFuel. Ce boîtier est relié aux injecteurs du moteur et permet au véhicule de s’adapter automatiquement à ce nouveau carburant. Voici quelques avantages du boîtier FlexFuel :

  • Le système est homologué.
  • Certaines régions offrent des aides financières pour l’installation du boîtier.
  • Le fabricant du boîtier prend en charge la garantie légale du constructeur en cas de dommage causé au moteur ou à la ligne d’échappement.
  • La mise à jour du certificat d’immatriculation est facilement réalisable, en fournissant un certificat de conformité établi par le fabricant du boîtier et une copie du procès-verbal d’agrément du prototype de conversion délivré par l’État.
  • Certaines régions exonèrent les propriétaires de véhicules FlexFuel de la taxe régionale lors de la demande de carte grise.

Quels véhicules peuvent rouler à l’éthanol ?

Les véhicules neufs FlexFuel peuvent utiliser à la fois le carburant E85 et d’autres types d’essence sans avoir besoin d’un boîtier de conversion. Pour les autres véhicules, l’installation d’un kit E85 homologué est une alternative intéressante, car il permet une utilisation du carburant habituel en cas de déficit en bioéthanol.

Où faire installer un kit bioéthanol ?

Pour bénéficier des aides publiques, l’installation du système de conversion doit être effectuée par un professionnel agréé. En France, Point S, Speedy et Norauto sont des réseaux de professionnels qui proposent l’installation de boîtiers homologués à des prix variant entre 600 et 800 €.

Que faire en cas de conversion au bioéthanol vis-à-vis de l’assurance ?

Avant de convertir votre véhicule à l’éthanol, il est crucial de prévenir votre assureur et de respecter les conditions spécifiques qu’il peut exiger pour assurer un véhicule converti à l’éthanol E85. Les principales exigences sont que les boîtiers de conversion doivent être homologués en France, qu’ils doivent être installés par un professionnel agréé, et que la carte grise doit être mise à jour après l’installation du kit bioéthanol.

Il est important de noter que la plupart des compagnies d’assurance n’assurent pas les voitures reprogrammées, car la reprogrammation d’un moteur essence peut être considérée comme une modification illégale selon le code de la route. De plus, toute modification de puissance non mentionnée sur la carte grise peut entraîner des problèmes en cas de sinistre, y compris la perte de certaines garanties du contrat d’assurance.

En conclusion, si vous envisagez de convertir votre véhicule à l’éthanol, assurez-vous de consulter votre assureur et de respecter toutes les exigences légales pour garantir une couverture appropriée pour votre voiture convertie.

Carburant

Conversion

E85