Un prototype de voiture hybride financé par l’Europe explose, faisant deux victimes

Un prototype de voiture hybride financé par l’Europe explose, faisant deux victimes

La semaine dernière, à Naples, dans le sud de l’Italie, un prototype de voiture hybride, financé par l’Union européenne, a explosé, tuant deux chercheurs.

Un projet novateur

Le projet Life-Save avait pour objectif de transformer des voitures à moteur à combustion interne en véhicules hybrides, fonctionnant partiellement à l’énergie solaire. Cependant, un véhicule équipé de cette technologie expérimentale a pris feu vendredi dernier, entraînant de graves blessures pour les deux personnes à bord.

Une tragédie inattendue

Maria Vittoria Prati, chercheuse au Conseil national de la Recherche (CNR) en Italie, est malheureusement décédée de ses brûlures au troisième degré lundi. Fulvio Filace, l’apprenti chercheur qui était également à bord, est également décédé dans la nuit, selon un porte-parole de l’hôpital Cardarelli de Naples. Bien que les deux victimes aient été hospitalisées dans un état grave, l’espoir de sauver Filace était plus grand en raison de son jeune âge, mais malheureusement cela n’a pas été suffisant.

Enquête en cours

Les procureurs de Naples enquêtent actuellement sur les causes de l’explosion. Pour l’instant, aucune personne spécifique n’est visée par l’enquête.

Réactions

Le CNR s’est dit “grandement surpris et attristé” par ces décès. L’organisation a annoncé qu’elle avait lancé un audit interne et collaborait pleinement avec les enquêteurs. Plus tôt cette semaine, le CNR avait rendu hommage à Maria Vittoria Prati, la qualifiant de “brillante chercheuse” et d’”autorité dans le domaine de l’étude des émissions et de l’utilisation de carburants alternatifs”.

Un projet prometteur interrompu

eProInn, une branche de l’Université de Salerne, jouait un rôle clé dans le projet Life-Save. L’objectif de cette branche était de convertir des voitures conventionnelles en véhicules hybrides solaires. Leur idée brevetée consistait à équiper les voitures de série de moteurs électriques supplémentaires, alimentés par une batterie et des panneaux solaires installés sur le toit et le capot. Le projet était financé par le programme LIFE de la Commission européenne, comme l’indiquait la page Facebook de Life-Save. Suite à l’accident de vendredi, le site web du projet a été désactivé.

Cette tragédie représente un coup dur pour la communauté scientifique et les chercheurs impliqués dans le projet Life-Save. Les enquêtes en cours permettront de déterminer les causes de l’explosion et d’éviter de tels accidents à l’avenir.